Journée mondiale contre la peine de mort: #Madagascar sur la bonne voie? Restons Vigilants

« Mizotra amin’ny lalan-tsara i Madagasikara …anefa aoka isika ho mailo »

Aoka isika ho mailo satria na dia efa tamin’ny andro fanjanahantany [1958] aza no nisian’ny fanatanterahana didim-pitsarana famonoana ho faty farany tany Madagasikara, ny fanaovan-tsonia nataon’ireo mpitondra Malagasy ankehitriny dia tsy midika avy hatrany fa foana ny fanamelohana ho faty aty amintsika. Ny Antenimiera ihany no afaka manova ny làlana ary tsy ho tanteraka izany raha tsy aorian’ireo andiam-pifidianana izay tsy mitsaha-mihemotra hatramin’izao.

Ny antony faharoa ilàna fiambenana dia ny fitomboan’ireo fanaovan’ny manam-pahefana « haza-lambo » ka tsy fisamborana ho fitsarana azy ireo intsony no tanjona fa toy ny efa meloka sahady ireo enjehina ka na maty any am-panenjehana aza dia tsy misy arakaraka. Aoka isika ho mailó fa raha ialantsika tokoa ny didim-pitsarana manameloka ho faty …tsy tokony hosoloin’ny fanamelohana ho faty olona tsy mandalo fitsarana akory!

[FR] Bien que la dernière exécution connue à Madagascar remonte à la colonisation [1958] et que les autorités malgaches viennent de signer le « Deuxième protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques, visant à abolir la peine de mort » [à new-York le 24 septembre 2012] cela ne signifie nullement que la peine de mort est abolie à Madagascar. Primo, car la modification de la loi passe par le parlement or cela ne pourra intervenir qu’après des séries d’élections attendues depuis longtemps mais sans cesse repoussées.

Secundo, les actualités me donnent l’impression que la présomption d’innocence est de moins en moins respectée par les autorités à Madagascar. La multiplication de « chasse » aux suspects n’a pas pour finalité avouer de traduire ces suspects en justice et aussitôt que les bavures sont rendues publics ils sont invariablement qualifiées de « victoire de la lutte contre l’insécurité » ou encore « simple autodéfense villageoise ». Abolir la peine de mort de l’arsenal juridique à Madagascar serait à mon avis synonyme de recul s’il est remplacé par des « exécutions préventives » qui du coup échappent à tout cadre juridique.

Madagascar – abolition.fr >>

Madagascar – peinedemort.org >>

La Coalition mondiale contre la peine de mort – worldcoalition.org >>

En finir avec la peine de mort | Amnesty – amnesty.org >>

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :