Une bougie, un verre de vin et de la bonne musique

[FR] Hier soir toutes les conditions étaient réunies pour que je reste au chaud chez moi, la météo était pluvieuse et froide, la semaine était chargée, ce vendredi soir sonnait donc comme une délivrance, comme un début de week-end bien mérité. Mais voilà, j’ai quitté mon nid douillet pour me joindre à la longue procession de ceux qui se retirent en montagne le temps du week-end. Et après 85 km, d’une autoroute sans histoire, me voilà dans le Lavaux [patrimoine mondiale de l’UNESCO], à Lutry, un village chic et aisé à côté de Lausanne, sur les bords même du lac Léman.

De Lutry, je connaissais les promenades dans son vieux bourg et ses bords du lac, ainsi que ses coteaux viticoles prestigieux. Ce que j’ignorais, c’est que le soir venu, dans une cave nichée au sein d’une vieille bâtisse se trouvait un lieu qui sert d’écrin à la bonne musique. Au numéro 20 de la route du Grand-Pont, une simple affiche éclairée signale la présence d’une activité nocturne dans cette paisible zone résidentielle. D’ailleurs la journée, la maison sert à diverses activités tels que garderie ou salle d’exposition.

A l’enseigne de l’Esprit Frappeur donc, après avoir descendu les marches, on est chaleureusement accueilli par nos hôtes. On longe le bar pour déboucher sur la salle. Une salle à taille humaine qui ne verse pas dans le chichi, la dizaine de table forment un demi-cercle autour du coin scène formée par l’unique tabouret qui fait face au micro. Aux profonds canapés adossés aux murs, je choisi une table libre en face de la scène derrière celle d’amis malgaches qui sont venus de Neuchâtel [80km].

A peine le temps de commander à boire, précision suisse oblige, voilà déjà que la lumière de la salle se fait plus tamisée pour éclairer SoloRazaf qui entre en scène avec ses guitares aux formes si particulières [fabriquées par les luthiers A. et D. Hamel à Montréal, Canada]. Je le savais guitariste doué, je le présentais d’ailleurs comme étant « un des les plus grands guitaristes de Madagascar ». Je découvre qu’il est bien plus, multi-instrumentiste accompli, agrémentant ses compositions de combo fait de ses respirations saccadées [façon Androy, du Sud de Madagascar] et ses deux pieds grâce notamment à la « boîte à clous » de sa fabrication😀 Le temps de vous rappeler sa collaboration avec la grande Miriam Makeba et je conclue en vous livrant ma recette pour une soirée réussie : « une bougie, un verre de vin et une bonne musique! » Et vous, quelle est votre recette?

© tomavana | l’Esprit Frappeur 13.11.2009 |
[Lutry, CH]

[SoloRazaf – Myspace >>]

[l’Esprit Frappeur – espritfrappeur.ch >>]

2 commentaires sur “Une bougie, un verre de vin et de la bonne musique”

  1. la chanceuse !!! J’imagine l’ambiance…

  2. […] Erick Manana Une bougie, un verre de vin et de la bonne musique […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :