Ne pas laisser le désastre écologique à Madagascar dans de mauvaises mains

© Stringer, Photo aérienne de l’épave du Gulser Ana prise le 05.09.2009 et publiée par australia.to >>

[FR] Après avoir soulevées les questions autour des baleines, notre interrogation du jour porte sur les origines mêmes de ce désastre écologique: les causes probables du naufrage du cargo Gulser Ana.

Actualité politique à Madagascar oblige -c’est-à-dire la controverse autour de la nomination d’une nouvelle coalition gouvernementale- le désastre écologique à la pointe Sud de Madagascar est le grand absent des principaux quotidiens de Madagascar ce lundi. Il nous reste donc à nous tourner vers une revue de presse internationale pour prendre connaissance des 3 différentes hypothèses qui sont:

« In ersten Berichten war von einem Brand an Bord die Rede. »

[« Les premiers rapports faisaient état d’un incendie à bord »] selon le Sächsische Zeitung dans son édition du dimanche 06.09.2009.

« Regional analysts presume foul play to be at the core of the tragedy, since the owner wanted to get rid of the vessel anyway and some believe its straight insurance fraud. »

[« Certains analystes de la région attribuent cette tragédie à une probable erreur humaine, d’un autre côté puisque le propriétaire voulait de toute façon se débarrasser du navire d’autres pensent directement à une tentative de fraude à l’assurance. »] avance Australia.TO dans son édition du dimanche 06.09.2009.

« Mardeniz [ndlr. Gulser Ana operator] says that […] it continues to “work with the local authorities and other concerned parties in order to establish the cause of the initial incident, including the possibility that the vessel struck an underwater obstacle just prior to the flooding of the engine room and loss of power”. »

[« Mardeniz [ndlr. l’exploitant du cargo Gulser Ana] dit que […] ils continuent à « travailler avec les autorités locales et autres parties concernées afin d’établir les causes initials de l’incident, y compris la possibilité que le navire ait pu heurter un obstacle sous-marin, juste avant l’inondation du compartiement moteur et la perte de puissance » ] déclare Maritime Global Net dans son édition du jour, lundi 07.09.2009.

« « Vu la taille du bateau, ainsi que la quantité de sa cargaison, le commandant n’aurait pas dû prendre le risque de naviguer trop près de la côte », a indiqué un spécialiste. »

rapporte le quotidien les Nouvelles dans son édition du jour, lundi 07.09.2009.

Incendie, erreur humaine, arnaque à l’assurance ou … autre chose? L’enquête n’est qu’à ses débuts.

En plus d’écarter le drame écologique du Sud de l’île des actualités nationales, la controverse politique autour de ces nouvelles nominations pose la question du suivi de ce dossier sensible. Car coalition oblige, nul ne sait combien des 5 ministres qui constituent la cellule interministérielle de crise créée pour l’occasion et qui se sont rendus à Cap Sainte-Marie, conserveront leur portefeuille? Pour ma part je ne peux que regretter que ce dossier soit laissé aux seuls mains de l’exploitant du cargo Gulser Ana … « mains déjà pleines de cambouis »😦

© tomavana | Les raisons du naufrage du cargo Gulser Ana?
lire la suite: Le désastre écologique vire au cauchemar humanitaire à Madagascar >>

[Politchaos behindert Säuberung vor Madagaskar | Sächsische Zeitung – 06.09.2009 >>]

[Battle to save stricken whales in Madagascar fuel spill | Australia.TO – 06.09.2009 >>]

[“Some pollution” as ship Grounds off Madagascar | Maritime Global Net – 07.09.2009 >>]

[Naufrage du Gulser Ana | Les Nouvelles – 07.09.2009 >>]

[Gulser Ana operator says “no injured whales” | Maritime Global Net – 08.09.2009 >>]

[Shipwreck an ecological disaster for southern Madagascar | panda.org – 28.19.2009 >>]

12 commentaires sur “Ne pas laisser le désastre écologique à Madagascar dans de mauvaises mains”

  1. […] Ne pas laisser le désastre écologique à Madagascar dans de mauvaises mains Désastre écologique annoncé dans une aire protégée au sud de Madagascar | […]

  2. hormis le fait qu’on doive compter sur une « autorité locale » (qui reste à définir, et qui plus est, risque de jouer de son « influence » pour passer sous silence ce catastrophe), il devrait bien y avoir une autorité régionale (ou dans le domaine maritime) qu’on puisse saisir.
    Ma crainte étant que, profitant de ce flou artistique existant à Madagascar, les propriétaires du Gulser Ana (surtout si leur volonté de se débarasser de ce navire est confirmé) fassent des pieds et des mains pour passer sous silence cet incident.

  3. >“autorité locale” […] qui risque de jouer de son “influence” pour passer sous silence ce catastrophe

    Autrement dit : « Circulez, il n’y a rien à voire! »

  4. Update 1:
    – tandis que les autorités malgaches gardent leur mutisme sur l’affaire, Mardeniz Denizcilik opérateur du Gulser Ana continue son offensive médiatique,
    – ils démentent le mauvais état du cargo,
    – ils démentent l’existence des baleines en prenant à témoin le silence des autorités malgaches,
    – ils continuent à minimiser l’impact sur l’environnement,
    – finalement on apprend que c’est la compagnie néerlandaise Svitzer BV qui est chargée de renflouer l’épave du Gulser Ana.
    [Gulser Ana operator says “no injured whales” | Maritime Global Net – 08.09.2009 >>]

  5. all this sucks b…adly. hep to heureusement que t’es là enfin là quoi toujours là!

    • Hey Jo !!! As Malagasy proverb says « the misty rains is coming softly, but flooding the river » thx for support : « ny erikerika ny maha-tondra-drano »

  6. Pourquoi la COI ne fait rien ???

  7. Sans doute que les statuts de la Commission de l’Océan Indien [COI] ne prévoient pas de « droit d’ingérence », or a ce jour Madagascar compte 3+1 premiers ministres et chaque actuel ministre malgache est assis sur un siège éjectable dans l’attente de la résolution … attendue de la crise politique actuelle😦

    Alors personne n’entend les cris d’une population affamée, les analyses suite à la pollution n’en finissent plus d’être « en cours », la pêche reste interdite et les baleines s’échouent :
    Peut on encore éviter une catastrophe humaine au sud de Madagascar? >>

  8. Update 2: le WWF a sorti un rapport qu’elle a co-financé :

    – le rapport a été préparé par une équipe interdisciplinaire de huit scientifiques qui s’est rendue à Faux Cap, peu après l’accident du navire Gulser Ana,
    – le rapport détaille et fait états de grave impact sur la santé des populations locales et sur le riche milieu marin et côtier,
    – les conséquences sur le moyen et long terme devront faire l’objet d’une étude ultérieure.
    [Shipwreck an ecological disaster for southern Madagascar | panda.org – 28.19.2009 >>]

  9. […] sink two months ago as Malagasy bloggers signaled on their blogs back in early September. Tomavana wrote on his blog (fr): En plus d’écarter le drame écologique du Sud de l’île des actualités nationales, la […]

  10. […] izao no nosoratan'i Tomavana amin'ny blaoginy (fr): En plus d’écarter le drame écologique du Sud de l’île des actualités nationales, la […]

  11. […] media lokal lalai menyoroti dan berita mengenainya baru muncul akhir-akhir ini.  Tulis Tomavana dalam blognya […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :